Grosse émotion pour l’accueil des vétérans à Bastogne

Coralie Bonnet, échevine à Bastogne, avec deux vétérans.
Coralie Bonnet, échevine à Bastogne, avec deux vétérans. - D.R.

Alors que le mercure se bat pour passer la barre du zéro, la Grand’Rue de Bastogne replonge le temps d’un week-end dans les méandres d’un passé douloureux. Aujourd’hui, c’est l’heure de se souvenir.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct